NOUVELLES DE L’AFCAA|

On a délibéré à travers l’histoire de l’humanité sur les concepts de “talent” et de “gestion des talents” . En relation avec/dans le cadre d’une perspective spirituelle, le talent est défini comme la capacité à utiliser les aptitudes et l’expérience naturelle pour à effectuer certaines tâches. Ces talents sont des capacités données par Dieu à chaque individu pour contribuer au travail du royaume de Dieu d’une façon particulière.
C’est pourquoi la troisième norme d’AfCAA, “La gestion des talents” se focalise/met l’accent sur la nécessité pour l’Eglise et les institutions chrétiennes de gérer les talents conféré à leur personnel afin de leur permettre d’accomplir les desseins de/ le but de leur vie tout en contribuant au succès de leur ministère ou de leurs affaires.

La gestion des talents joue un important rôle dans la stratégie de votre ministère, de votre organisation ou de vos affaires. Elle devrait prendre en compte la personne, en integrant toutes les dimensions professionnelles, intellectuelles, émotionnelles et spirituelles.

Les versets 13 à 20 du chapitre 1 du livre de Daniel expliquent comment les meilleurs talents sont spécifiquement recherchés. Le roi ordonna à son chef d’état-major Ashpenaz de recruter des jeunes hommes sans aucun défaut physique, faisant preuve d’aptitudes pour tous les types d’apprentissage, bien informés, rapides à comprendre et aptes à servir au palais du roi. Ils devaient être formés dans la langue et la littérature babyloniennes pendant trois ans avant d’entrer au service du roi

Dieu a donné à quatre de ces jeunes hommes (Daniel, Hananiah, Mishael et Azariah) la connaissance et la compréhension de toutes sortes de littérature et d’apprentissage. Après la période de formation, les quatre personnes ont fait preuve de capacités exceptionnelles dans tous les domaines de leur formation.

L’exposé ci-dessus indique que c’est depuis l’antiquité que l’accent est mis sur la valeur attachée aux travailleurs qualifiés. On ne saurait trop insister sur l’importance des travailleurs qualifiés en tant qu’éléments clés dans l’exécution de missions. Nous pouvons en déduire qu’il faut disposer d’un travailleur qualifié, et en bonne une relation avec son employeur, pour être reconnu pour des missions plus importantes, pour accélérer et progresser, puis pour assumer des responsabilités plus importantes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *